Initiation à l’Intelligence Artificielle

L’intelligence Artificielle, en abrégé IA ou AI en anglais est définie selon ses concepteurs comme la construction de programmes informatiques  destinés à des tâches qui devaient être effectuées d’une manière satisfaisante  par l’homme car ces tâches requièrent des processus mentaux de haut niveau, à savoir l’initiation perceptuelle, l’agencement de la mémoire et la thèse critique.

intelligence-artificielle.jpg

En effet, l’intelligence des machines et des softwares est appelée intelligence artificielle qui est rendue comme discipline scientifique poursuivant  des méthodes de création ou d’invention de l’intelligence. Cette discipline particulière et complexe est abordée dans certaines écoles comme Ingésup qui est une ecole informatique paris.

L’Intelligence Artificielle et la logique des propositions

Dans la logique des propositions, les relations entre les données-informations sont étudiées, et  l’étude est nommée propositions ou formules. Les relations sont caractérisées par des connecteurs logiques permettant la construction des formules suivant des règles de syntaxes. Comme connecteurs logiques, il existe la conjonction, la disjonction, l’implication, la négation et l’équivalence. 

L’intérêt de la syntaxe de la logique de propositions implique les formules bien formulées constituées par un ensemble de symboles. Tandis que l’intérêt de la sémantique de la logique des propositions  est déterminant dans la valeur de vérité des données, une valeur vraie ou fausse à chaque variable de propositions. Pour réaliser l’interprétation d’une formule, il s’agit d’utiliser des tables de vérité.  En logique, plus particulièrement en Intelligence Artificielle, ces sont les procédures de raisonnement  qui priment mais cela ne signifie pas d’omettre la concentration sur l’aspect de représentation  de la logique des propositions.

La logique des prédicats

Il ne faut pas contester que la logique des propositions  est limitée aux constructions simples du langage qui consiste surtout en des opérations booléennes  propositionnelles. Elle est aussi limitée  à la construction de systèmes expressifs et s’avère éphémère  pour façonner  des langages informatiques ou mathématiques ou linguistiques. 

logique-des-predicats.jpg

De son côté, la logique des prédicats, autrement appelée logique du premier ordre, est plus expressive permettant ainsi de  représenter des modèles de connaissances   ayant trait à des environnements compliqués. La logique des prédicats est conçue sur la base de la logique des propositions et prend ses sources du langage naturel  pour analyser des objets, ou pour définir des fonctions sur ces objets ou des relations entre ces objets. Lorsque les tâches sont volumineuses, l’intelligence artificielle est de mise pour les exécuter.

Author: Sarah

Share This Post On